1/160 - Echelle N

Le Forum consacré à l'Echelle N
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum recherche un administrateur motivé. Contactez l'administration pour postuler !

Partagez | 
 

 Expérience dévers

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Expérience dévers   Mer 7 Mar 2018 - 14:36

Bonjour,

J'ai le projet de revoir mon réseau monolithique en l'entourant de courbes plus généreuses en Peco flexible d'un rayon de 40 cm principalement et d'un demi-cercle de voie double 60 cm / 57 cm.
Je suis tenté par un dévers au moins pour la  double voie de 60 / 57 cm de rayon.
J'ai bien lu l'ancienne discussion sur le sujet:
http://le-forum-du-n.forumotions.net/t3211-arc-de-raccordement-et-devers-en-courbe?highlight=d%E9vers
et j'ai retenu:
- un dévers de 0,6 mm
- pas applicable en dessous de 50 cm de rayon au risques de voir le matériel verser et/ou de compromettre la captation du courant sur le rail extérieur.

Est-ce bien votre retour d'expérience?
Avez-vous d'autres mises-en-garde à me communiquer?

Kato a sorti des voies doubles en dévers appelées "Superelevated" (voir photo) avec un dévers qui a l'air important et encore plus avec les très hauts  "double stack", les containers sur deux niveaux. Les rayons de courbures sont 480mm/447mm.

J'ai vu un reportage de ModelRailroader, cela a l'air de fonctionner et j'utilise du Kato pour mon mini-réseau US et un module T Track pour un réseau collectif avec bonheur, même si le réalisme n'est pas celui de Peco.

J'en viens à ma dernière question: quelqu'un a-t-il un retour d'expérience sur ces "Superelevated?

Merci par avance de vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
DMARRION
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 59
Localisation : THEZEY ST MARTIN (54)
Nombre de messages : 2802
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Mer 7 Mar 2018 - 19:40

Je suis allé jusqu'à un devers de 1mm (soit à l'échelle réelle 160 mm, ce qui correspond au devers maxi sur voies classiques SNCF).
Je n'ai pas constaté de mauvais comportement de mes trains. Il s'agit de rayons de courbure importants (>1000)
La plus value esthétique est sans égale, c'est visible de loin et sans loupe.
Revenir en haut Aller en bas
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Jeu 8 Mar 2018 - 14:18

Bonjour Damarrion,

Merci pour cette information.
1 mm c'est la différence de hauteur entre le rail extérieur et le rail intérieur, non?
Si on ramène cela au niveau de la traverse et vu qu'une traverse Peco mesure un peu plus de 16 mm, la différence de hauteur d'une extrémité à l'autre doit être grosso-modo de 1,7 mm. Exact?
Quel matériau, suggères-tu pour soulever la traverse extérieure: carton, balsa?

Revenir en haut Aller en bas
DMARRION
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 59
Localisation : THEZEY ST MARTIN (54)
Nombre de messages : 2802
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Jeu 8 Mar 2018 - 21:49

En fait, pour obtenir le devers je joue sur la semelle de liège. Du coup, la largeur à prendre en compte est supérieure à la largeur d'une traverse.
Pour surélever le bord de la bande de liège, j'utilise des languettes de différentes épaisseurs (quand on entre dans la courbe le devers augmente progressivement). Pour les faibles épaisseurs, je prends de chutes de carte plastique, ou du carton fin. Pour les grosses épaisseurs, des allumettes !


Revenir en haut Aller en bas
GrandCharles
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : 57220 BOULAY-Moselle
Nombre de messages : 1227
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Jeu 8 Mar 2018 - 22:11

Ah...Cest bien joli tout ça... j'aurais dû prévoir ça aussi, mais mon liège étant déjà collé... je ne sais pas s'il est judicieux de ne lever que les voies...

Charles
Revenir en haut Aller en bas
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Jeu 8 Mar 2018 - 22:40

Merci pour ces précisions et les photos.
J'aurais dû le préciser, mais c'est bien ce que je comptais faire: surélever l'extérieur de la semelle de liège - plus large que les traverses - et non les traverses sur une semelle de liège strictement horizontale. Ensuite le moyen de la surélévation - progressif - et quelque soit sa nature serait camouflé par le ballast.
Le résultat sur tes photos est superbe.
Cela me pousse à essayer même si je ne peux m'offrir des rayons de courbures de 1 m.
Revenir en haut Aller en bas
DMARRION
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 59
Localisation : THEZEY ST MARTIN (54)
Nombre de messages : 2802
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Ven 9 Mar 2018 - 7:42

J'ai souvent lu que le devers en modélisme était source de déraillement et de mauvaise prise de courant.
Pourtant, dans la mesure où l'inclinaison du matériel roulant est telle que la ligne verticale qui passe par le centre de gravité d'un véhicule reste franchement entre les 2 rails à l'endroit où elle coupe le plan de roulement, il n'y a aucune raison de craindre je ne sais quoi.
Je retiens néanmoins l'expérience de LIEBAUT (ça fait bien 4 ans, maintenant) qui avait essayé de faire un devers sur des courbes de faible rayon, et qui avait constaté une nette augmentation de la résistance au roulement : ses trains peinaient dans les courbes (GrandCharles, tu serais peut-être dans le même cas, je pense que du R4 doit être un minimum pour du devers avec des contraintes mécaniques négligeables).

Allez, encore 2 ch'tites photos pour mon plaidoyer pour le devers en N :



J'ai déjà posté ces 2 photos, car je trouve qu'elles illustrent bien mon point de vue sur la façon de créer l'illusion du réalisme. Pour moi, le devers est un facteur de réalisme bien plus flagrant que l'attelage à élongation ou le superdétaillage
Sur la 1° photo, la BB9200 est peinte au pinceau (caisse résine) et le marquage (grossier) se limite aux N° et logo SNCF. Les voitures sont des UIC Transmondia et des DEV LIMA, sans élongation
Sur la 2° photo, les autorails sont peints au pinceau, ils n'ont aucun marquage, aucune patine n'a été faite, les bogies des remorques n'ont rien à voir avec les originaux, il n'y a pas d'attelage à élongation non plus...
Et pourtant, la magie opère (en tout cas à mes yeux), l'ambiance est là et on transpose facilement ces 2 photos dans la réalité ; on a presque l'impression d'être là à vibrer au passage de la BB9200 qui s'élance avec son express lourd, et à entendre les 3 x 300 CV des moteurs de ce train autorail ronronner plein pot pour quitter la gare.
Je pense que le devers, bien visible sur ces photos, contribue bien plus que tous les détails que je n'ai pas reproduits au réalisme de la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Ven 9 Mar 2018 - 9:43

Très belle démarche à laquelle je souscris tout-à-fait. A notre échelle, il faut jouer le rendu général, l'atmosphère et à ce titre la voie et le décor sont fondamentaux. Compteur de rivets passez votre chemin!
Oui, le dévers de ta courbe donne une ambiance fabuleuse, plus qu'une somme de détails sur le matériel.
S'agissant des risques sur les petits rayons, il me semble qu'une mauvaise captation du courant sur le rail extérieur par défaut de pression est plus probable que le versement vers l'intérieur de la courbe.
Je retiens R4 soit 430 mm comme rayon minimal pour recourir au dévers. Cela colle avec la double voir Kato de 480 mm/447 mm.
Connaissant le sérieux des productions Kato, je doute qu'ils aient sortis du matériel qui occasionne des déboires. A contrario le "couple" 315 mm / 282 mm qui est à ce jour la norme pour les modules T-Trak (je viens d'en réaliser un) ne bénéficie pas de dévers.
Dans ton avant dernier post tu fais remarquer, à juste titre, que ce n'est pas seulement la traverse mais toute la semelle (ou plateforme) de liège qui doit être inclinée. Comme celle-ci fait 24 mm chez moi, c'est donc une différence de niveau de 2,4 mm qu'il faut donner entre les deux extrémités (au milieu de la courbe, on est d'accord).
On est alors prêt des 2 mm de l'épaisseur de la semelle. Ce qui veut dire que l'on peut utiliser une partie d'une seconde pour surélever le semelle principale et donc bénéficier de l'extrémité biseautée à 45°!
Revenir en haut Aller en bas
corwin92
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 45
Localisation : 78
Nombre de messages : 1560
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Ven 9 Mar 2018 - 10:04

Trois pattes a écrit:
....
S'agissant des risques sur les petits rayons, il me semble qu'une mauvaise captation du courant sur le rail extérieur par défaut de pression est plus probable que le versement vers l'intérieur de la courbe.
....

Suivant la matériel, cela peut verser facilement.
A voir ton avatar, je ne pense pas que tu sois concerné, car probablement trop moderne, mais les BB75000 versent systématique sur un de nos modules ScéNic en devers.
Le lest se trouve sous la toiture, le centre de gravité se trouve rapidement en dehors de voies.
Revenir en haut Aller en bas
DMARRION
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 59
Localisation : THEZEY ST MARTIN (54)
Nombre de messages : 2802
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Ven 9 Mar 2018 - 12:52

Ah oui, c'est sûr que le lest près de la toiture n'arrange pas les choses... Dans le genre "centre de gravité haut", il y a aussi le wagon aspirateur Tomix.
A noter quand même qu'un engin au centre de gravité haut peut verser vers l'extérieur de la courbe lors du passage en vitesse sur un tronçon sans devers, surtout pour les locos qui se prennent pour des TGV en analogique (je fais de l'époque IV et je n'ai pas de BB 75000, je ne sais pas si elle roule vite avec 12V au rail)
Revenir en haut Aller en bas
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Ven 9 Mar 2018 - 13:32

Merci pour cette mise en garde et j'allais faire très exactement les mêmes remarques que Damarrion.
Cela me rappelle ma jeunesse avec ma Pacific Jouef des années 60 qui se "viandait" dans les virages si on mettait un peu trop de volts.
Mon époque, très large, ce sont les années 60 à 80, donc pas de BB 75000 mais des BB 67000, CC 72000, BB 63000, etc... que du thermique faute de caténaire.
Seule exceptions j'ai craqué pour deux X73500.

D'autres matériels verseurs? Pourtant les courbes sur les (beaux) modules ScéNic ne sont pas trop serrées.
De mon côte, j'ai quelques craintes avec les citernes à bogies Arnold qui déjà dégagent à la première occasion.
Revenir en haut Aller en bas
yoda69
Membre
Membre


Masculin Age : 48
Localisation :
Nombre de messages : 3048
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Ven 9 Mar 2018 - 23:40

En farfouillant sur le web après la lecture de ce topic, je suis tombé la-dessus, si çà intéresse quelqu'un : https://railnscale.com/2016/11/05/uberhohungsstreife/
Ca permet, sans trop se prendre la tête, de créer un devers de 0,6 mm.


Dernière édition par yoda69 le Sam 10 Mar 2018 - 0:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
GrandCharles
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : 57220 BOULAY-Moselle
Nombre de messages : 1227
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Sam 10 Mar 2018 - 0:15

DMARRION a écrit:
J'ai souvent lu que le devers en modélisme était source de déraillement et de mauvaise prise de courant.
Pourtant, dans la mesure où l'inclinaison du matériel roulant est telle que la ligne verticale qui passe par le centre de gravité d'un véhicule reste franchement entre les 2 rails à l'endroit où elle coupe le plan de roulement, il n'y a aucune raison de craindre je ne sais quoi.
Je retiens néanmoins l'expérience de LIEBAUT (ça fait bien 4 ans, maintenant) qui avait essayé de faire un devers sur des courbes de faible rayon, et qui avait constaté une nette augmentation de la résistance au roulement : ses trains peinaient dans les courbes (GrandCharles, tu serais peut-être dans le même cas, je pense que du R4 doit être un minimum pour du devers avec des contraintes mécaniques négligeables).

Allez, encore 2 ch'tites photos pour mon plaidoyer pour le devers en N :



J'ai déjà posté ces 2 photos, car je trouve qu'elles illustrent bien mon point de vue sur la façon de créer l'illusion du réalisme. Pour moi, le devers est un facteur de réalisme bien plus flagrant que l'attelage à élongation ou le superdétaillage
Sur la 1° photo, la BB9200 est peinte au pinceau (caisse résine) et le marquage (grossier) se limite aux N° et logo SNCF. Les voitures sont des UIC Transmondia et des DEV LIMA, sans élongation
Sur la 2° photo, les autorails sont peints au pinceau, ils n'ont aucun marquage, aucune patine n'a été faite, les bogies des remorques n'ont rien à voir avec les originaux, il n'y a pas d'attelage à élongation non plus...
Et pourtant, la magie opère (en tout cas à mes yeux), l'ambiance est là et on transpose facilement ces 2 photos dans la réalité ; on a presque l'impression d'être là à vibrer au passage de la BB9200 qui s'élance avec son express lourd, et à entendre les 3 x 300 CV des moteurs de ce train autorail ronronner plein pot pour quitter la gare.
Je pense que le devers, bien visible sur ces photos, contribue bien plus que tous les détails que je n'ai pas reproduits au réalisme de la scène.

Magnifiques photos ! Shocked

Pour mon cas, ça aurait plutôt été pour le viaduc, mais pas pour les entrées et sorties de gare. Wink

Charles


Dernière édition par GrandCharles le Sam 10 Mar 2018 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bb16703
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 39
Localisation : Brest (29)
Nombre de messages : 716
Date d'inscription : 08/11/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Sam 10 Mar 2018 - 12:09

Trop bien ces dévers. D'où l'intérêt de privilégier les immenses courbes plutôt que les lignes droites...
Revenir en haut Aller en bas
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Sam 10 Mar 2018 - 14:34

Bonjour Yoda69,

Merci pour ce lien. Ce système semble astucieux car très facile à mettre en oeuvre.
Toutefois il a quelques limites:
- il ne gère pas la transition nécessaire pour les entrées et sorties de courbes
- il incline les traverses et non la plateforme, comme le fait DMARRION
- comme il s'applique entre la plateforme de liège (ou dépron) et le rail, il retire le caractère insonorisant du liège/dépron.
- et accessoirement, on consomme plus de ballast puisqu'il faut combler le vide du "coin" entre le plateforme (horizontale) et la voie (inclinée).

Par contre, c'est un bon outil pour valider un tracé et vérifier - même sur une table de salon - que le matériel ne verse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Metienne78
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 56
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 7020
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Dim 11 Mar 2018 - 17:20

Pour les courbes en dévers, elles existent aussi conformes aux rayons T-Trak mais le retour d'expérience dessus est catastrophique :
détellement régulier et trains qui se couchent carrément sur les voies : les rayons 282 et 315 ne sont pas adaptés à une prise de dévers.
Par contre les grands rayons devraient bien passer : sur mon réseau modulaire AFAN, j'ai mis du dévers (0,5mm) sur des rayons de 360 et 330 mm (voie Fleischmann ex Roco) et tout passe avec un changement de module au milieu du 1/2 tour même en mode TGV
Wolftrain envisage d'ailleurs de refaire son demi-tour T-Trak avec des voies sans dévers.
Revenir en haut Aller en bas
http://michel.etienne.78.free.fr
patniste
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 72
Localisation : Lamballe22400
Nombre de messages : 10397
Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Lun 12 Mar 2018 - 10:34

C'est ça la force centrifuge, elle plaque vers l'extérieur du virage mais si il y en a trop ( trop vite ) boumbadaboum sortie obligatoire pale
Revenir en haut Aller en bas
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Lun 12 Mar 2018 - 10:50

En l'occurrence dans les petites courbes ce n'est pas le force centrifuge qui faisait chuter les trains vers l'intérieur mais la composante horizontale de l'attraction universelle (cf Newton) générée par le dévers. Les trains ne roulaient pas assez vite - voire étaient à l'arrêt - pour générer une force centrifuge (vers l'extérieur) annulant la composante horizontale de la gravitation.
Revenir en haut Aller en bas
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Lun 12 Mar 2018 - 12:02

Erratum: ce n'est pas la composante horizontale de la gravitation mais le composante parallèle au plan de roulement (incliné de quelques degrés) qui provoque la chute vers l'intérieur. Vecteur GH sur la figure ci-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
patniste
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 72
Localisation : Lamballe22400
Nombre de messages : 10397
Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Lun 12 Mar 2018 - 16:16

Dans les courbes serrées, même sans dévers, "le plus court chemin entre 2 points est la ligne droite " Smile
Revenir en haut Aller en bas
dany56
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 62
Localisation : Longjumeau & Port-Louis
Nombre de messages : 1552
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Lun 12 Mar 2018 - 18:23

En tenant compte de la vitesse et du rayon et de l'application en modélisme de la formule du dévers on obtient en N des valeurs relativement petites de 0.012mm pour un petit rayon à faible vitesse à 1.245mm à grande vitesse (TGV)
Si je prends mon cas avec des rayons de plus de 400mm et une vitesse moyenne (100 à 140 km/h en réel) on est à 0.068 mm de dévers
Dans ces conditions je n'ai tout simplement pas mis de dévers sur le réseau
Mettre un dévers de 0.5mm par exemple (pour que ce soit visuel) revient à dire que le réseau est à grande vitesse (260 à 300km/h) avec un rayon de 400mm
Revenir en haut Aller en bas
http://dany.kwaoo.me/ferro/index.htm
DMARRION
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 59
Localisation : THEZEY ST MARTIN (54)
Nombre de messages : 2802
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Mar 13 Mar 2018 - 7:27

dany56 a écrit:

Mettre un dévers de 0.5mm par exemple (pour que ce soit visuel) revient à dire que le réseau est à grande vitesse (260 à 300km/h) avec un rayon de 400mm
Daniel, je ne comprends pas quel est ton raisonnement.
Comme énoncé plus haut, sur les lignes classiques SNCF le devers maximum est de 160 mm. A l'échelle N, ça fait bien 1 mm, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Trois pattes
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 66
Localisation : 92130 ISSY LES MX
Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 12/10/2014

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Mar 13 Mar 2018 - 9:48

Je pense que Daniel reprend la valeur de 0,5 mm préconisée par Metienne78 suite à ses expériences .
Le produit trouvé par Yoda69 donne 0,6 mm.
De toute façon en modélisme et particulièrement en N, on triche en permanence et beaucoup de dimensions sont exagérées pour être visibles ou pour pouvoir être reproduites (rambardes, tuyaux, phares, rails, boudins de roue, etc..).
Il en est de même pour le dévers, on triche obtenir l'aspect que l'on souhaite et à ce titre les photos de Dmarrion sont éloquentes.
La seule limite c'est la sécurité de nos circulations avec quelques règles empiriques:
- pas en dessous de 40 cm de rayon
- surélévation maxi de 1 mm et plutôt 0,5 mm si l'effet voulu est atteint
- progressivité du ré haussement
Et que l'on s'amuse, que l'on donne du bonheur à nos visiteurs!

Revenir en haut Aller en bas
yoda69
Membre
Membre


Masculin Age : 48
Localisation :
Nombre de messages : 3048
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Mar 13 Mar 2018 - 12:50

Trois pattes a écrit:
Bonjour Yoda69,
Merci pour ce lien. Ce système semble astucieux car très facile à mettre en oeuvre.
Toutefois il a quelques limites:
- il ne gère pas la transition nécessaire pour les entrées et sorties de courbes
- il incline les traverses et non la plateforme, comme le fait DMARRION
- comme il s'applique entre la plateforme de liège (ou dépron) et le rail, il retire le caractère insonorisant du liège/dépron.
- et accessoirement, on consomme plus de ballast puisqu'il faut combler le vide du "coin" entre le plateforme (horizontale) et la voie (inclinée).
Par contre, c'est un bon outil pour valider un tracé et vérifier - même sur une table de salon - que le matériel ne verse pas.

Tu as absolument raison sur les limites du produit. Ayant juste parcouru en diagonale le descriptif, ces points m'avaient échappé Smile
Je ne l'ai pas essayé mais effectivement, mais je vais en commander dans quelques semaines, et tester ce produit (n'ayant pas de réseau construit pour le moment) avec des montages provisoires pour lesquels, comme tu le dis justement, le produit reste peut-être intéressant. Je vous ferai un retour.
Revenir en haut Aller en bas
pm1309
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 63
Localisation : Marseille
Nombre de messages : 1558
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Expérience dévers   Mar 13 Mar 2018 - 19:22

Dans son livre le tracé du réseau, JL Fournereau préconise, pour des courbes de 400mm de rayon, 0,006mm pour 30km/h, 0,025 pour60km/h, 0,068 pour 100km/h, 0,135 pour 140km/h, 0,177 pour 160km/h, 0,276 pour 200km/h, 0,466 pour 260km/h et 0,622 pour 300km/h.
Il précise aussi que l’entrée en courbe doit se faire de manière progressive (raccordement parabolique) et que le dévers doit aussi être progressif de façon a se rapprocher le plus de la formule : d = 0,0118*V²/R.
Je vous épargne les autres formules, mais si vous les voulez, pas de soucis.
Je pense qu’il peut aussi y avoir des soucis en fonction de la longueur des véhicules ; plus ils sont longs, plus les forces sont importantes et propices au déraillement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expérience dévers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expérience dévers
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [AIDE] passage version 2.1 update 1 vers froyo
» [REQUETE] Captures d'écran du HD2 vers PC
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel
» [REQUETE] Transfert contacts vers HD sans Outlook
» [AIDE]Transfert mails Free vers HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1/160 - Echelle N :: Modèles réduits à l'echelle N :: Les installations fixes-
Sauter vers: