1/160 - Echelle N

Le Forum consacré à l'Echelle N
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
N'hésitez pas à consulter le calendrier du forum pour voir les manifestations près de chez vous !
Attention: date limite du concours photo fixée au 1er Décembre. Dépêchez vous de participer !

Partagez | 
 

 Ligne des Alpes

Aller en bas 
AuteurMessage
IN 1527
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 57
Localisation : RGR (PK 523,1)
Nombre de messages : 525
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Ligne des Alpes   Sam 15 Fév 2014 - 23:57

Section : Grenoble - Clelles-Mens - Aspres-sur-Buëch (Veynes-Dévoluy)

Gare de Lus-la-Croix-Haute (Drôme)

Citation :
La gare de Lus-la-Croix-Haute fermera-t-elle définitivement ?

Les membres de la Société Alpine de Protection de la Nature (SAPN) et l’Association Grenoble-Veynes sont inquiets.
Il y a quelques jours, ils ont décidé de prendre leur plume pour alerter les élus drômois et haut-alpins sur le devenir
de la gare de Lus-la-Croix-Haute, où est annoncée la suppression des quatre agents de la SNCF fin 2014.

Leur inquiétude prend racine dans la nouvelle stratégie économique menée par la compagnie ferroviaire. « Nous avons
reçu récemment l’information selon laquelle la SNCF a décidé de supprimer les quatre postes d’agents de la gare de
Lus-la-Croix-Haute en décembre 2014, croit savoir l’association.

La conséquence immédiate prévisible sera la dégradation du service, avec des horaires encore moins bien respectés
qu’aujourd’hui (71 % de trains à l’heure, selon la SNCF le 28 novembre 2013). La fermeture de la gare de Lus aurait
pour effet de créer un “canton” (section de voie entre deux gares) gigantesque d’environ 45 kilomètres entre Clelles
et Aspres, ce qui rendrait la gestion de la ligne à voie unique très difficile.

La suite dans Le Dauphiné Libéré du samedi 8 février.



La petite gare de Lus-la-Croix-Haute, mise en service le 11 décembre 1876, qui dessert des trains TER
Rhône-Alpes  de Grenoble à Gap ou Briançon, pourrait fermer définitivement à la fin de l’année.

Gare de Lus-la-Croix-Haute (PK 211 + 807)

La gare à l'époque de la Compagnie du PLM (1920).

Revenir en haut Aller en bas
Papy
Membre
avatar

Masculin Age : 63
Localisation : La Chapelle
Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 19/02/2013

MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   Mar 18 Fév 2014 - 9:12

Merci pour ces infos et pour cette CPA.  Very Happy 

Dommage pour cette magnifique ligne, et pour son attrait touristique.
Revenir en haut Aller en bas
IN 1527
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 57
Localisation : RGR (PK 523,1)
Nombre de messages : 525
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   Mar 18 Fév 2014 - 10:57

Citation :
Section : Grenoble - Clelles-Mens - Aspres-sur-Buëch (Veynes-Dévoluy)

Bonjour Louis,  Wink 

Pour compléter le sujet sur la ligne des Alpes.

Longueur : 109,500 km, dont environ 75 km dans l'Isère, 10 km dans la Drôme,
et 24,500 km dans les Hautes-Alpes.

Exploitation : voie unique jusqu'à Aspres-sur-Buëch.
Double voie d'Aspres-sur-Buëch à Veynes-Dévoluy.

Point culminant : Col de la Croix-Haute-Lalley (1167 m).
Limite des départements de l'Isère et de la Drôme.

Déclivités maximales des rampes et pentes : 25 ‰.
Du PK 152 (Vif aval) au PK 170 + 500 (Monestier-de-Clermont amont).
Du Percy (PK 192 + 400) au PK 211 (Lus-la-Croix-Haute amont).

Cantonnement (espacement des circulations)

Section Grenoble (bifur) - Pont-de-Claix (4,400 km) : BAL-VB (Block automatique
lumineux ordinaire de voie banalisée) mis en service en 1967, en remplacement
du BMVU (Block manuel de voie unique type SNCF) mis en service en 1954.

Section Pont-de-Claix - Jarrie-Vizille (5,900 km) : BAPR-VB (Block automatique à permissivité
restreinte de voie banalisée) mis en service à l'automne 1994, en remplacement du BMVU
(Block manuel de voie unique type SNCF) mis en service en 1954.

Section Jarrie-Vizille - Vif (7.100 km) : BMVU (Block manuel de voie unique type SNCF) mis en
service en 1954 (Application du Règlement S 5 C).

Section Vif - Clelles-Mens - Aspres-sur-Buëch (82,300 km) : CAPI (Cantonnement assisté par
informatique) mis en service en 1987, en remplacement du CT (Cantonnement téléphonique)
classique (Application du Règlement S 5 A).

Section Apres-sur-Buëch - Veynes-Dévoluy (6,600 km) : BAPR-VB
(Block automatique à permissivité restreinte de voie banalisée).
Revenir en haut Aller en bas
SIA
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 70
Nombre de messages : 444
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   Mer 19 Fév 2014 - 18:25

Bonjour,

En tant qu'amateur de chemin de fer, je ne puis que défendre l'ouverture au public de cette gare, certes très peu fréquentée. Par contre quand on parle de déficit de la SNCF, 4 personnes pour cette gare à très faible trafic est un luxe que la France ne peut plus se payer.
Ce sont les méthodes de gestion de la SNCF qui sont à critiquer dans ces zones peut peuplées. Pourquoi maintenir du personnel dans les gares de croisement ???? En Afrique du Sud et sur le chemin de Fer de St Georges de Commiers à La Mure, les trains sont reliés par radio au PC. Surtout en RSA les points de croisement peuvent être modifiés avec une grande souplesse dans des gares sans personnel. Le mécanicien tient à jour un registre des communications.
La Renfe a adopté le même principe plus tardivement, mais a renoncé à l'utilisation de fréquences radio, elle utilise les services d'opérateurs de téléphones individuels GSM du style Orange, SFR.
Aux SBB CFF, tous les engins moteurs sont équipés de balises type Argos depuis janvier 2012 (si ma mémoire est exacte). Il est possible de géolocaliser tous les trains, tous équipés de radio.
Avec cette méthode archaïque qui perdure, l'aviation n'existerait pas.

Kenavo.

SIA
Revenir en haut Aller en bas
Papy
Membre
avatar

Masculin Age : 63
Localisation : La Chapelle
Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 19/02/2013

MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   Lun 24 Fév 2014 - 13:31

IN 1527 a écrit:
Section : Grenoble - Clelles-Mens - Aspres-sur-Buëch (Veynes-Dévoluy)

Merci pour toutes ces précisions concernant les différents
régimes d'exploitation de cette VU.  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Thomas
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : Isère
Nombre de messages : 10634
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   Mar 4 Sep 2018 - 16:25

Un peu de lecture comme on peut en trouver sur les portes des gares de la ligne des Alpes?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.tj-modeles.fr/shop/prestashop/fr/
Thomas
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : Isère
Nombre de messages : 10634
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   Mar 4 Sep 2018 - 16:25

Un peu de lecture comme on peut en trouver sur les portes des gares de la ligne des Alpes?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.tj-modeles.fr/shop/prestashop/fr/
Thomas
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : Isère
Nombre de messages : 10634
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   Dim 16 Sep 2018 - 18:25

Bonjour à tous,

Une (relative) bonne nouvelle concernant les différentes branches de l'étoile de Veynes lien:
"les deux régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur, la métropole de Grenoble et les départements des Hautes-Alpes et de l’Isère ont dit leur volonté de participer aux financements nécessaires aux lignes de train passant par Veynes, notamment Grenoble-Gap."

La question en suspens reste un éventuel engagement de l'état.
Sans tel engagement, concernant la seule ligne des Alpes, la région Aura par la voix de son président s'est quand-à-elle engagée à ne pas se "défausser sur l'Etat". Il semble donc acquis une remise à niveau et un maintien de la portion Grenoble-Clelles, les 20 km restant, de Clelles à Veynes sont au final le dernier "maillon" à financer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tj-modeles.fr/shop/prestashop/fr/
Thomas
Membre
Membre
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : Isère
Nombre de messages : 10634
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   Lun 24 Sep 2018 - 22:15

Comme quoi, il est parfois possible que les choses aillent dans le bon sens en ce moment :

Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes a écrit:
Communiqué du 24 septembre 2018

L’État a enfin donné son accord de principe pour participer aux travaux, à la suite des collectivités locales unanimes. A quelques virgules près, le tour de table est donc enfin réalisé. Mais le calendrier envisagé pour le chantier ne prévoit aucune opération avant 2021… quand la ligne aura probablement déjà fermé.

C’est une avancée historique, qui constitue en même temps une très mauvaise nouvelle. Dans les Hautes-Alpes ce samedi, Elisabeth Borne a annoncé au Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes son accord de principe pour que l’État participe au financement des travaux sur la ligne Grenoble-Gap. Sur les autres lignes de l’étoile de Veynes, les arbitrages financiers ont été validés et l’ensemble des travaux nécessaires sont programmés. Une victoire notable, obtenue sans nul doute grâce à l’unanimité des collectivités concernées, au premier rang desquelles les Régions AuRA et PACA. Lors de la réunion du comité de pilotage de l’étoile de Veynes mercredi dernier à Marseille, l’État a proposé d’investir à hauteur de 40 % des besoins estimés sur Grenoble-Gap. Avec la participation de SNCF Réseau et des autres collectivités (les Régions, les Départements de l’Isère et des Hautes-Alpes, et la métropole Grenoble-Alpes), la somme nécessaire est quasiment réunie.

Mais l’État a précisé que son engagement sur cette ligne concernait le prochain « contrat de plan État-Région » (CPER), qui démarrera (au mieux) en 2021. La ministre ne s’en cache pas : « on pourra inscrire les bons travaux dans le prochain contrat de plan » a-t-elle déclaré sur la radio Alpes 1. Problème : SNCF Réseau, qui gère l’infrastructure, affirme qu’il y a un fort risque de suspension d’exploitation à partir de décembre 2020. Devant le Collectif, Elisabeth Borne a argué que SNCF Réseau ne lui communiquait pas les informations nécessaires. Pourtant, dans une lettre au Collectif adressée la semaine dernière, le député Joël Giraud, reprenant les informations du cabinet de la ministre, indique que l’entreprise a communiqué ces informations dès « février 2018 ». D’ailleurs, ces données ont été rappelées au comité de pilotage de mercredi dernier, qui était présidé par l’État. Par la voix de la ministre des Transports, c’est la première fois qu’une institution assume l’hypothèse d’une fermeture de la ligne Grenoble-Gap, même provisoire. Ce scenario absurde est inacceptable : alors qu’aucun obstacle technique n’est en jeu, pourquoi retarder un financement acté sur le principe ?

Car il y a une bonne nouvelle : la direction de SNCF Réseau confirme ce que disent les spécialistes chargés de l’entretien de la voie depuis un an : il est encore temps de démarrer les études préalables aux travaux les plus urgents pour qu’ils aient lieu avant que la dégradation de la voie entraîne la suspension de la ligne. En réalité, ces incertitudes de calendrier montrent que l’État semble encore hésitant à s’engager. Et pour cause : en comité de pilotage mercredi dernier, il avançait que la fréquentation quotidienne de la ligne s’élèverait à 90 voyageurs par jour. Un chiffre farfelu, qui a suscité une levée de boucliers des autres collectivités lors de la réunion. Le comité de pilotage envisage donc de mener une nouvelle étude de fréquentation. Pourtant, des données existent déjà (voir encadré). Elles montrent de façon concordante que la fréquentation sur l’ensemble de la ligne est de l’ordre de 1000 voyageurs par jour, soit dix fois plus que les évaluations du ministère.

Accélérons la mobilisation!

Par ailleurs, l’axe Grenoble-Gap pourrait venir au secours du train de nuit Paris-Briançon. Samedi, la ministre a assuré que cette ligne serait maintenue, et les trains rénovés dès l’année prochaine. Mais, alors que d’importants travaux vont avoir lieu entre Valence et Gap de septembre à décembre 2019, la liaison va être suspendue. Comme cela a déjà été fait par le passé, elle pourrait être maintenue via Grenoble, à condition que la voie soit maintenue en bon état. Rien n’est encore joué : le calendrier des travaux doit être débattu lors d’un prochain comité de pilotage interrégional de la ligne, prévu pour le mois d’octobre. D’ici là, le Collectif se mobilise :

- dans une lettre ouverte, il interpelle la ministre des Transports sur l’importance de démarrer les travaux à temps (lire en pièce jointe) ;
- le 9 octobre, à Veynes, sous l’égide du président de la Communauté de communes du Diois, il lance une dynamique de coopération des collectivités locales et de la société civile pour le développement des trains de l’étoile de Veynes, au service d’un projet de développement économique et durable des territoires ;
- il appelle chaque groupe local, dans chaque gare, à se réunir pour organiser des actions qui interpellent l’État localement sur l’urgence du calendrier.

Le collectif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tj-modeles.fr/shop/prestashop/fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ligne des Alpes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ligne des Alpes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le fort de Rochonvillers (ligne maginot)
» Café dans les Alpes-Maritimes
» catalogue de timbre en ligne
» AIFV 25mm 12/13 ligne ABL
» [TUTO] Signer une application en ligne sur isign.imobile.com.cn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1/160 - Echelle N :: Chemins de fer réels :: Infrastructures ferroviaires-
Sauter vers: